La rentrée…

… n’aura pas lieu pour ma Puce.

Alors que le petit car emmenait les enfants à l’école, alors que les parents se tassaient devant l’école… Nous nous promenions au marché, sous la pluie, le cœur léger, le sourire aux lèvres… Nous marchions insouciantes, nonchalantes… Puce observant, s’intéressant à tout ce qu’elle voyait et posant des questions à elle même, à moi, aux gens…

Et à la question « bah tu n’es pas à l’école ? » – « bah non, moi je fais l’instruction en famille ! » qu’elle répond ma puce tout fière et heureuse !

Moi aussi je le suis heureuse, certains de nos choix, pris lors de ma grossesse et affirmé depuis jour après jour… cela nous a demandé de longues réflexions, des passages de doutes, des peurs. Surtout pour moi, plus que pour le papa. Lui a eu un très mauvais rapport à l’école, qui l’a mis en échec. Moi, non, toujours dans les têtes de listes, j’étais forcément dans les chouchoutes, malgré ma grande gueule bouche et ma rébellion, parce que j’avais de bons résultats. Soit disant que j’aimais l’école, pourtant la rentrée m’était toujours angoissantes et source de mal de ventre… Soit disant j’aimais l’école, pourtant j’aimais aussi être malade pour la rater, j’aimais le mercredi, le samedi après midi, le dimanche et les vacances où enfin ouf j’étais débarrassée !

Alors oui, je suis contente, car ma fille ne se fera pas casser par ce grand système éducatif, ce grand système où l’épanouissement de l’enfant n’est pas au programme, où l’on apprend à l’enfant dès son plus jeune âge à s’oublier, et à entrer dans le  moule, être productif, performant, rentable, obéissant, concurrent… Où l’on parle de l’enfant en terme d’élève et non pas d’enfant, où on réduit l’enfant à un programme… où quand une maman par exemple s’inquiète que son enfant de 4 ans ne sait pas « bien compter » selon elle, la maîtresse lui répond « vous en faites pas, le programme de maternelle dit que l’enfant soit savoir compter jusqu’à son âge »… Moi ça m’agace, car un enfant n’est pas une norme, pas un programme, pas un objectif, pas une statistique, mais un être Humain à part entière, avec ses rythmes d’apprentissages, ses bio-rythmes, avec sa curiosité, ses envies, ses passions, ses désirs, ses centres d’intérêts, ses facilités, ses difficultés, parce qu’un enfant est autre chose qu’un bulletin scolaire, qu’une note…

Alors oui je suis contente que ma fille ne se fasse pas broyer par cela, qu’elle puisse rester une enfant, encore…

Je suis contente qu’elle puisse dormir le matin autant que son corps et son esprit en ai besoin, qu’elle puisse vivre, penser, être à son rythme à elle ! au rythme de ses besoins, de ses envies, de sa curiosité…

Imala, La Louve Tisseuse

Je chemine entre l’accompagnement de mes enfants avec bienveillance, l’instruction en famille, l’éco-habitat, la culture de la terre, l’art (peinture sur soie et bois), la spiritualité, l’humain, le féminin sacré…

Femme, Épouse, SoeurCière, Mère de 3 enfants - Loovado (2005), Minilouve (2012) et Ptitloup (2017) en unschooling depuis toujours.

Thérapeute Holistique & Praticienne et Enseignante Reiki Usui et Shamballa
Formatrice-Animatrice en Permaculture / Permaculture Humaine.
Webmaster - Création et maintenance de sites internet.
Auteure - auto édition (livres en cours de parution).

erika.tombolatogadoum.fr
Centre Permacole Imala
Toile de Vies d'une meute en liberté

Les derniers articles par Imala, La Louve Tisseuse (tout voir)