Bilan 6ème contrôle 06/2017

Contrôle avec l’IA (Inspection Académique) bien passé. On attend le rapport…. Voici un récapitulatif tant que c’est bien frais :

Nous avions dû repousser le rendez-vous fixé par l’IA (sans nous demander nos disponibilités) : Mr Loup subissait une lourde opération chirurgicale à 500 km de chez nous, nécessitant ensuite 1 à 2 mois d’immobilisation dans un logement là bas et mon aide au quotidien. Bien entendu toute la famille venait. La secrétaire ne voulait rien savoir. Pour elle : Loovado n’avait pas à venir avec nous, Mr Loup n’étant que son beau-père, elle devait soit vivre durant ce temps chez son père (j’ai rappelé que d’une j’avais la garde des enfants et que deux elle dépassait ses fonctions en se mêlant de notre organisations de garde), soit rester seule (à 12 ans!!!) à la maison durant ces 2 mois(!!!), soit que je n’avais qu’à faire l’aller-retour dans la journée pour le RDV, soit Mr n’avait qu’à repousser son opération… C’est la 1ere fois que je demandais à modifier un rendez-vous avec l’IA… Bien agacée, j’ai mis un point final à ces tergiversations en envoyant un certificat médical attestant de l’opération de Loup et de ma grossesse demandant le moins de déplacements en voiture possible. Le rendez-vous a été reculé de 2 mois, alors que c’était soit disant totalement impossible ! En fait, chez nous, la secrétaire prend des initiatives, oublie de transmettre des courriers et documents aux IA etc. Quand j’en parle aux IA le jour des RDV, ils sont souvent fâchés de son comportement et étonnés de ne pas avoir eu mes documents susurrant qu’ils ont eux même des soucis avec elle.

Comme tous les ans, j’avais fait un courrier de préparation avec envoi de nos choix pédagogiques et philosophiques, un bilan pédagogique de nos activités avec les acquis et l’attestation de diagnostic/suivi par la neuropsychologue (exposant aussi les préconisations de travail). Ce courrier restant sans réponse contrairement aux années précédentes, j’ai demandé l’accusé de réception à la secrétaire et si le courrier et bilans avaient été transmis aux IA afin qu’ils soient au courant du dossier de ma fille, comme la circulaire le stipule. La secrétaire a certifié que oui. J’ai aussi demandé si ces IA étaient spécialisés pour enfants en situations d’handicap (comme l’IA niveau primaire qui nous suivait depuis son diagnostic) : le contrôle devant tenir compte de l’état de santé de l’enfant. Cette demande est restée sans réponse.

Tous mes courriers étaient notifiés et adressés en copie à la direction de la Dgesco (direction générale de l’enseignement scolaire), au recteur de l’académie et au service juridique de Led’a. C’est la 1ere fois en 6 ans que je suis « procédurière ».

Compte tenu des retours très négatifs et totalement illégaux, d’autres contrôles niveau collège passés cette année dans notre académie, nous nous réservions le droit d’ajourner le rdv le jour j s’il ne respectait pas la loi. J’avais imprimé et surligné les passages nous concernant de leur circulaire précisant les modalités du contrôle.

***

Déjà, l’organisation était déplorable : un big bordel. Nous étions convoqué à 9h30. Nous étions étonnés, une autre famille amie l’était, avec les mêmes, 30 mns plus tôt… hum hum…

Lorsque nous sommes arrivés, une personne nous a expliqué que nous passerions d’abord avec l’ensemble des inspecteurs et le psychologue pour l’entretien préparatoire, puis ensuite avec chaque inspecteur et le psy pour des tests exercices. Nous devions attendre notre tour dans une pièce avec d’autres familles, toutes éberluées par cette organisation…

Arrive enfin notre tour vers 10h, pour l’entretien :

Étaient présents :

  • un inspecteur académique de maths
  • un inspecteur académique de lettres
  • une inspectrice académique d’anglais
  • un psychologue scolaire

Nous étions le papa, Mr Loup (le beau-papa), les deux filles et moi. Le contrôle était pour Loovado (alors d’âge 6ème, pour situer). Cette année, vu les modalités puantes (et l’attitude de la secrétaire avant le rdv), nous avons décidé d’enregistrer le contrôle.

Je démarre l’enregistrement.

Ils se sont tous présenter. L’IA d’anglais semblait tout orchestrer.

– C’est elle qui a d’abord pris la parole avec un : « donc Loovado est scolarisée en 6ème ».

– Je la coupe : « ah non elle est en IEF…. »

– « Oui mais elle serait en 6eme »

– « oui si elle était scolarisée, mais elle ne l’est pas. Il n’y a pas de comparaison de niveau. Elle est donc en ief pas en 6eme ».

Un ange passe. 1er blanc. Le psy sourit.

D’entrée, je demande :

1/ s’ils ont eu et lu notre courrier de préparation au contrôle et attestation neuropsy comme le stipule la circulaire. Gros blanc… Non…

2/ s’ils sont en possession du dossier de ma fille et s’ils l’ont luGros blanc. Non…

Je dis que c’est fort dommage car d’une part la secrétaire Mme T m’a dit par mail qu’elle leur avait transmis, et d’autre part la circulaire dit qu’ils doivent les lire puisque le contrôle doit s’appuyer dessus.

3/ Je demande s’ils sont spécialisés pour enfants en situation d’handicap et troubles apprentissages. Malaise… Non…

Je leur rappelle que la circulaire dit que le contrôle doit tenir compte de l’état de santé de l’enfant et de la démarche pédagogique des parents. Des IA spécialisés auraient donc été préférables ainsi que la lecture du dossier de ma fille, vu que le contrôle doit se faire en comparaison avec l’année précédente (et non en comparaison avec le niveau d’un enfant scolarisé ou des programmes scolaires). Je leur fais remarqué qu’au vu de ces 3 points non respectés et surtout le dernier, nous pouvions annuler le RDV et demander son report. Nouveau blanc. Ils étaient mal à l’aise.

Je dis que je vais donc leur présenter notre démarche pédagogique, nos activités effectuées et les acquis de Loovado, ses troubles neuropsy et une récapitulation de son dossier dont notamment celui de l’an dernier. Je fais un résumé du courrier que je leur avais envoyé, je lis intégralement celui joint de la neuropsy (qui dit entre autre « pas d’exercices posés formels pour éviter la mise en échec… et qui se met à leur disposition s’ils le désirent) et je fais le lien avec notre démarche pédagogique et la progression de notre fille. Ils écoutent. Le psy souvent souris et approuve. Il pose parfois des questions, intéressé. L’IA de maths dit lire en même temps sur son pc… Il a retrouvé le courrier de préparation et le dossier… non lu Je stipule donc que compte tenu de son suivi neuropsy, ma fille ne fera les exercices proposés que si elle le « sent » (et je rappelle que ceux-ci doivent être adaptés à l’enfant et au travail effectués et non standardisés. Le courrier de la neuropsy donnait les préconisations de travail. Vous pouvez en avoir un aperçu dans mon article ici : http://unscho.imala.fr/2017/03/14/bilan-neuropsy/).

Ensuite, nous attendons à nouveau avec les autres familles. Puis, on passe aux exercices.

Alors les exo c’est un peu le bordel : chaque IA se met dans un coin de cette grande pièce. Et chaque famille passe avec les uns ou les autres, tous dans la même pièce. Vive la confidentialité… et c’est vite un brouhaha  et pas du tout adapté pour une gamine avec des troubles de la concentration et de l’attention…

On commence par l’anglais. J’avais bien dis et redis que Loovado ne fait pas vraiment d’anglais, notre priorité est le français et que ses troubles se retrouvent aussi dans l’apprentissages de l’anglais. J’explique qu’on va sur duolingo et que nous avons des étiquettes partout dans la maison désignant les meubles, les pièces, les objets en anglais. Elle pose des questions en anglais à Loovado. Je redis que pas d’anglais à ce point et je refais part de ses troubles qui l’empêche de mémoriser… L’IA insiste. Alors, je traduis en français les questions à ma fille, qui répond à l’IA en français… Loovado lui dit vouloir faire du russe. Et l’autre insiste avec son anglais, qu’il faut faire de l’anglais et dit ce que Loovado devrait savoir pour l’an prochain (objectif inatteignable : savoir lire un texte d’une page en anglais, la comprendre). A quoi je recadre ses troubles et son désir de faire du russe. Loovado explique à l’IA pourquoi elle veut faire du russe (son grand intérêt pour l’histoire de Romanov). Mr Loup se met à parler à la prof d’anglais avec un fort accès russe… « Ça être bien apprendre parler russe… Très bon le russe » LOL

On passe avec ensuite l’IA de lettres. Très sympa. Je lui expose où on en est, nos supports. Je recadre ses troubles et préconisations neuropsy. Il demande à ma fille si elle veut lire un petit texte et juste lui exposer oralement ce qu’elle en a compris. Il dit bien que ce n’est pas un contexte d’évaluation de niveau. Elle est ok. Elle lit mentalement. Lui expose sa compréhension, même le subtil des symboliques (je suis très agréablement surprise elle qui a du mal avec l’abstraction). Il lui dit « génial ! » Je vois qu’il est surpris lui aussi. Il lui demande d’écrire deux phrases qui montre l’idée générale du texte. Ne pas se soucier de l’orthographe etc. Elle le fait. Il l’a félicite. Et dit qu’effectivement on voit sa dysorthographie. Il me dit que là ensuite dans un contexte à la maison, je peux reprendre son texte avec elle et introduire les notions pour la corriger dans le contexte de production écrite spontanée sans faire du formel pur.

Puis c’est notre tour avec le psychologue orientateur dans une autre pièce, seul avec nous.
Il explique être là pour l’orientation de l’enfant, voir ce qu’il voudrait être plus tard. Nous présente le CIO. Discute avec Loovado et nous. A quoi en riant je lui fais part qu’entre « être » et « faire » il y a une différence : « Que veux-tu être plus tard » « moi » et quand à « faire » à 12 ans elle avait bien le temps de savoir… Déjà apprendre à se connaître… Qu’à notre époque on peut changer plein de fois de métier. Elle dit que pour le moment, elle aimerait travailler dans le domaine équin, peut être prof de cheval, l’équitation étant sa passion. Je lui parle comme exemple de mon cursus, de celui du père. Loup parle du sien. Le papa enchaîne sur les orientations faussées de l’EN : Fonction des dossiers et non des envies de l’enfant. Il parle de son exemple. Le psy agrée. Et s’en suit une discussion assez négative sur l’EN avec un discours du psy… Qui dit en gros qu’il est là (et d’autres psy) pour remettre l’EN en question et qu’il y a du boulot, etc….

Il est très content de notre mode de vie et esprit qui permet à Loovado d’avoir une grande ouverture sur la vie, etc, et que nous soyons tous soudés derrière l’ief avec Loovado.
On a parlé de tous les métiers dont l’on ne parle pas (jongleur, potier, conteur, cracheur de feu, etc). Des modes de vie alternatifs. Des rencontres nonsco. De bienveillance. D’autogestion. De woofing. De la violence du système EN. Il adhérait totalement.. Hehe tout est sur le mp3, lol

Puis l’IA de maths. Il a regardé nos travaux, supports. Puis a proposé à Loovado de faire un petit problème de fraction en fonction de ce qu’on avait fait avec une recette de crêpes. Elle l’a taquiné qu’on avait pas la même recette de crêpes. Il a rigolé avec elle. Bref elle a réussi l’exo. Il a vraiment essayé à chaque fois de trouver les mots et la façon pour l’aider à comprendre ce qu’il lui demandait. Parfois il me demandait de l’aide, il se trouvait désorienté et ne savait pas toujours se mettre à son niveau. Ça a été ok.

Tous nous ont dis de continuer ainsi. Y a que celle d’anglais qui était bouché et coincé et que Loovado n’a pas aimé.

Arrivés 9h25. Départ 12h15… Très mal organisé… Mais rdv respectueux envers Loovado.

Bon, il y a eu mon flottement de cadrage de départ quand ils ont été obligé d’admettre ne pas avoir lu le dossier et courriers, et quand j’ai rappelé la loi via la circulaire sur comment doit se passer le rdv, les validations de progression selon son dossier et non les programmes et niveaux scolaires. Qu’ils devaient regarder nos travaux et notre rapport péda.

A chaque IA, j’ai dû insister pour qu’ils regardent notre travail effectué. Ils ont regardé vraiment très rapidement, en le survolant en moins de 5 minutes..

Le goût amer comme d’habitude : les seules compétences qui les intéressent sont les math, français et anglais…. Le reste ils s’en foutent…

Le positif : respectueux de notre fille.  Ils ont apprécié l’utilisation du logiciel athena qui permettait de faire le lien entre activités et compétences du socles.

***

Rapport reçu… Entre rires et envie de vomir… Pffff ils ne captent rien aux unscho et ne connaissent pas les pédagogies alternatives…. (« la maman fait de l’informel et à se titre utilise montessori ») S’en est risible. Mais pour des ia et donc des pro de la pédagogie je trouve ça grave. Des conseils ridicules et non adaptés à ma fille… Ils parlent des troubles de ma fille, et donnent des préconisations à l’encontre de ses troubles… Ils n’ont rien capté à nos explications et écrits : notamment « la maman utilise le logiciel athéna pour faire travailler les compétences du socle » MDR

Mais positif…Le psy a souligné l’excellent environnement familial avec une famille « recomposée » soudée et soutenante autour de la démarche d’IEF et pédagogique de Loovado.

Je ferai tout de même un contre rapport lors de la convocation l’an prochain,  parce que je ne peux pas laisser sciemment passer autant d’inepties…. Puis ça cadrera pour le prochain où clairement j’exigerai des ia spécialisés en troubles de l’apprentissage…. et des modalités/organisation dans de meilleures conditions : là c’était un bordel monstrueux !

Imala, La Louve Tisseuse

Je chemine entre l’accompagnement de mes enfants avec bienveillance, l’instruction en famille, l’éco-habitat, la culture de la terre, l’art (peinture sur soie et bois), la spiritualité, l’humain, le féminin sacré…

Femme, Épouse, SoeurCière, Mère de 3 enfants - Loovado (2005), Minilouve (2012) et Ptitloup (2017) en unschooling depuis toujours.

Thérapeute Holistique & Praticienne et Enseignante Reiki Usui et Shamballa
Formatrice-Animatrice en Permaculture / Permaculture Humaine.
Webmaster - Création et maintenance de sites internet.
Auteure - auto édition (livres en cours de parution).

erika.tombolatogadoum.fr
Centre Permacole Imala
Toile de Vies d'une meute en liberté

Les derniers articles par Imala, La Louve Tisseuse (tout voir)