Facebook

Facebook est addictif et chronophage. Facebook est un mirage.

J’ai résisté des années à Facebook. J’ai capitulé lorsque je me suis sentie isolée, voir exclue – en dehors – de ma sphère d’amis et de connaissance. Sans Facebook, je n’étais plus au courant de rien, des sorties, des piques niques, des anniversaires, des rencontres nonsco…

J’y avais très peu de contact, juste ma petite sphère.

Puis je me suis laissée prendre au mirage ; j’ai pensé que Facebook m’aiderait à me créer un réseau de connaissances et d’amis au niveau local surtout. Ici, pas vraiment de lieu pour rencontrer des gens, mais il y a Facebook avec ses groupes à thèmes, ses pages… J’ai rejoins, j’ai suivi, j’ai commenté, j’ai tissé… J’ai même crée ma page professionnelle, ma page associative, ma page IEF… J’ai plongé dans le mirage.

J’y ai subi des dragueurs bien lourds (ou pas). Je suis parfois tombée dans le piège, dans les moment de vide intérieur. Je me suis sentie objet.

J’y ai côtoyé des femmes montrant une vie paradisiaque avec leur conjoint, leurs enfants, avec leur maison bien tenue, leur IEF au top et pour certaines une activité pro libérale fleurissante en prime. Des femmes wonder woman qui réussissent tout avec le sourire… Je me suis sentie incapable.

J’y ai subi des crêpages de chignon, de l’agressivité, des jalousies, de l’espionnage, de l’irrespect…

J’y ai noué des liens forts, très peu, mais que j’espère authentiques.

Mes pages pro, associatives n’ont au final jamais fais de réelle pub pour mes activités.

Mes pages IEF étaient surtout commentées par les copines.

Je me suis aperçu que beaucoup like sans même avoir lu le post, le lien partagé…

Facebook ne m’a pas permis de rencontrer en chaire et en os des locaux de ma mouvance.

Facebook m’a fait perdre beaucoup de temps avec ma famille. Du temps pour lire de vraies informations, des livres, dormir…

Alors, voilà, j’ai vidé mon compte Facebook. Je supprime mon compte (pour supprimer totalement un compte facebook, cliquer ici et suivrez les instructions !!)

Je reprends ce blog que j’avais délaissé… bah oui avec Facebook quasi personne ne suit les blog ou ne les commente. Un like sur facebook est plus rapide… Mais tant pis…

***

Un petit lien sur Facebook : https://www.franceculture.fr/numerique/les-repentis-de-facebook

Une vidéo agite le net depuis quelques jours. Un ancien vice-président de Facebook y affirme que le réseau social est « en train de détruire la société ». Il le qualifie même de « merde ». Ce n’est pas une première et Barack Obama en personne a exprimé publiquement ses inquiétudes il y a peu !

(…)

Depuis plusieurs semaines, des voix s’élèvent, et pas n’importe lesquelles : d’anciens cadres de Facebook s’interrogent sur le côté néfaste du réseau social. Le dernier date d’il y a quelques jours. Chamath Palihapitiya a travaillé en tant de vice-président en charge de la croissance de l’audience de Facebook en 2007. Il a quitté son poste en 2011, en claquant la porte. Lors d’un débat organisé en novembre par la Stanford Graduate School of Business, signalé par The Verge, l’ancien cadre avoue ressentir « une immense culpabilité », il explique qu’il interdit à ses enfants d’utiliser « cette merde »

Imala, La Louve Tisseuse

Je chemine entre l’accompagnement de mes enfants avec bienveillance, l’instruction en famille, l’éco-habitat, la culture de la terre, l’art (peinture sur soie et bois), la spiritualité, l’humain, le féminin sacré…

Femme, Épouse, SoeurCière, Mère de 3 enfants - Loovado (2005), Minilouve (2012) et Ptitloup (2017) en unschooling depuis toujours.

Thérapeute Holistique & Praticienne et Enseignante Reiki Usui et Shamballa
Formatrice-Animatrice en Permaculture / Permaculture Humaine.
Webmaster - Création et maintenance de sites internet.
Auteure - auto édition (livres en cours de parution).

erika.tombolatogadoum.fr
Centre Permacole Imala
Toile de Vies d'une meute en liberté

Les derniers articles par Imala, La Louve Tisseuse (tout voir)