Stage d’éthologie #01- Eurocentaure

Loovado a suivi un stage d’éthologie équine du 11 au 15 juin à Eurocentaure (Châtenet en Dognon 87) avec Thierry Stefek.

Elle y avait déjà fais une journée de découverte en décembre. Elle avait adoré. Elle voulait faire un stage avec sa pouliche de 2 ans, afin d’apprendre les bases pour débuter l’éducation de sa jument en éthologie à pied.

Pour cette occasion, nous nous sommes posés avec notre poids lourd et toute la famille au centre équestre pendant une semaine. Le papa de Loovado a amené la jument avec son van. Il est revenu chercher les filles et la jument le vendredi soir.

Le stage a été intense. Elles étaient 3 filles, une femme N. (la trentaine je dirai), une jeune femme de 20 ans L. et Loovado (13 ans).

Le matin, elles faisaient de l’éthologie à pied pendant 3 heures (mise en place de la communication à pied) et 2 à 3 heures l’après midi à cheval pour application en dressage et saut d’obstacle.

Loovado devait travailler le matin avec sa jument et avoir un cheval du club l’après-midi. Sa jument n’est pas encore débourrée et est bien trop jeune pour être montée.

Elle a travaillé le lundi matin avec sa jument. Mais cela s’est avéré difficile, la jument a tout à apprendre. Loovado aussi. La jument est fougueuse et en crise d’adolescence selon Thierry (comme sa maîtresse !).

N. étant plus expérimentée en éthologie, c’est elle qui a travaillé avec Géraldine, la jument de Loovado. Loovado avait des chevaux du club. Elle a repris sa Géraldine le jeudi et vendredi. Elles avaient appris les bases, chacunes de leur côté ! Géraldine est très intelligente et apprend très vite. Ma Loovado m’a épatée : elle a su s’intégrer dans ce groupe de « femmes », malgré leur grande différence d’âge et de maturité (mais ça c’est un des points forts des enfants unscho). Elle était à l’aise, a su trouver ses marques et s’ouvrir. Entre le lundi et le mercredi, je l’ai vu prendre confiance en elle, s’affirmer, s’épanouir. Elle avait les yeux étincelants et un immense sourire dans le manège avec les chevaux. J’en ai eu les larmes aux yeux.

C’était difficile pour Minilouve de voir sa sœur à cheval tous les jours, toute la journée et pas elle. Nous avions prévu de lui payer un cours ou une balade. Elle a fait les deux ! Un cours avec un groupe d’enfant de 2 ans de plus qu’elle. Elle avait un peu peur au départ, car c’est différent de ce qu’elle fait en cours chez nous. Le début de cours se fait à pied. Elle a marché en tenant son poney, puis trotter avec lui, au milieu d’une 10aine d’autres enfants et poney. Puis, hop à dos de poney. Tout sous forme de jeux, comme chez nous, mais là personne ne tenait son poney. Elle a marché, trotté et galopé (là la prof lui tenait son poney. Minilouve galopait pour la première fois). Elle s’est éclatée et avait bien envie de refaire un cours. Mais, c’était le seul de la semaine accessible à son niveau. Elle a donc, ensuite, fait une balade avec Mr Loup. Moi j’étais bloquée avec Ptitloup… J’ai passé la semaine assise autour du manège, Ptitloup en écharpe, à observer le cours avec attention, afin de pouvoir guider ma grande quand elle travaillera avec sa jument.

Thierry est une très belle personne, très compétent – un chuchoteur – et avec une belle âme. Une personne comme je les aime. Chuchoteur avec les chevaux mais aussi avec les personnes… J’ai été triste de partir de leur lieu. Minilouve aussi… Elle a eu une grosse crise de pleurs le soir chez son papa.

De nombreux stages sont prévus d’ici mai 2019. Les 3 filles voudraient faire les autres stages ensemble. Elles se sont très bien entendues. Loovado veut tout apprendre de Thierry. Elle veut travailler dans le milieu équin et en éthologie, ça c’est sûr. Loovado a décidé de confier le débourrage de sa jument à Thierry, au printemps prochain. Elle souhaite une approche éthologique avec Géraldine. Puis, elle veut la monter sans mors et éviter les fers…

cliquez sur les images pour agrandir

1 Comment

Laisser un commentaire