Jour 8 : La vraie vie, avec les hauts et les bas

Défi des 30 jours 2018 : Jeudi 8 novembre 2018

Voilà… L’immense majorité des blogs sur l’instruction en famille, le unschooling, montrent une image très idyllique du quotidien des familles. Leur vie semble si belle, si merveilleuse, tout un tas d’activités, une vie sociale bien touffue et pour les enfants et pour les parents, des enfants qui adorent faire tout un tas d’activités, de manipulations en tout genre – même qui en demandent et redemandent, une maison super bien ordonnée, des sorties culturelles à foison, de l’argent pour faire tout ça sans soucis, une maman en forme, patiente, bienveillante, des enfants souriants, un papa qui rentre tout content du travail ou qui participe à la journée la fleur à la bouche…

Je ne sais pas pour les autres familles, mais ici ce n’est pas vraiment ça. Et je ne souhaite pas faire croire à cette fausse image. D’abord car je n’aime pas mentir, ni à moi-même et ni aux autres, puis ça file le bourdon je trouve, de voir cette merveilleuse image chez les autres et se dire « moi je suis nulle, j’arrive pas à ça !! Mais qu’est ce qui ne tourne pas rond chez nous ? ».

Je parle souvent sur ce blog de mes doutes, mes angoisses parfois, de mes difficultés et remises en question. Je pense, d’ailleurs, que c’est super mega important de savoir se remettre en question… C’est ce qui nous fait avancer, évoluer, s’améliorer… Puis, la Vie étant mouvement, ce qui est ok aujourd’hui, ne le sera peut être plus demain…

Chez nous, l’IEF, c’est aussi des enfants qui râlent car vivant en pleine campagne, ils ont peu de copains/copines de proximité à voir régulièrement… et surtout pas des non-sco. Les amis non-sco sont loins, trèèèès loin, trop loin. Pour la grande, elle a Facebook, snap et instagram pour être en contact avec eux, puis les SMS et son tel… et les rencontres non-sco qu’elle attend avec impatience pour voir tout son petit monde en vrai. Y a la petite, bah qui n’a pas beaucoup de copines. En fait, elle n’en a qu’une seule qu’elle aime par dessus tout et qu’elle n’a pas vu depuis plus d’un an. On n’arrive pas à synchroniser nos planning avec le papa… Et parfois ma Mini elle en pleure.

Chez nous, ce sont aussi des enfants parfois insupportables, qui use de leur libre arbitre, celui là même que je leur inculque depuis leur naissance, et que des fois je me demande bien ce qui m’a pris…. 😛 Parce que parfois je rêve d’enfants-qui-obéissent-sans-broncher-et-sans-réfléchir.

Le  unscho c’est aussi, des enfants qui ne veulent rien faire et surtout pas ce que moi j’aimerai, qui me rassurerait, qui irait dans le sens des Inspecteurs Académiques, qui entrerait dans la case. Qui m’envoient balader avec mon matériel et mes propositions d’activités… Ou la Mini qui veut apprendre le son des lettres juste quand moi je tombe de sommeil, le soir, tard.

L’IEF c’est aussi, des sollicitations par les enfants non stop, H24, 7J/7… et c’est ÉPUISANT. Jamais un moment de tranquillité, de calme, pour ne penser qu’à soi, pour ne penser à rien… pour faire des projets et surtout les réaliser, pour s’épanouir en tant que femme et non plus que mère. Alors oui, on va dire que c’est souvent aussi ce cas avec des enfants scolarisés, sauf que des enfants scolarisés, bien ils sont quand même absents de la maison au moins 6 heures par jour… Les copines d’enfants scolarisés, me le disent, elles ont au moins ce temps là pour penser à elles, à leurs projets à elles, rien qu’à elles.

L’IEF c’est aussi préparer les contrôles de l’inspection académique. Parfois aller au bras de fer. C’est angoisser, se demander s’ils vont être respectueux et bienveillants, s’ils vont comprendre notre démarche, la respecter, la valider ou si on va devoir batailler, voir aller au tribunal, car cela arrive oui… des signalements abusifs juste car on entre pas dans les cases et qu’on ne se laisse pas faire.

L’IEF c’est aussi parfois douter, se demander si on ne se plante pas, si on est dans la bonne route pour nos enfants, pour notre famille, d’autant plus quand on a des enfants à particularités, comme ma Loovado avec son don de dyslexie et autres 😉

Voilà, l’IEF c’est tout cela aussi… EN PLUS DE LA JOIE DE VIVRE PLEINEMENT AVEC SES ENFANTS, les voir grandir, évoluer. Partager avec eux le quotidien, les tonnes de câlins, les rires, leur offrir cet espace de liberté, de possibilités…

Je repense à cet article publié il y a un petit peu plus d’un an…

 

Imala, La Louve Tisseuse

Je chemine entre l’accompagnement de mes enfants avec bienveillance, l’instruction en famille, l’éco-habitat, la culture de la terre, l’art (peinture sur soie et bois), la spiritualité, l’humain, le féminin sacré…

Femme, Épouse, SoeurCière, Mère de 3 enfants - Loovado (2005), Minilouve (2012) et Ptitloup (2017) en unschooling depuis toujours.

Thérapeute Holistique & Praticienne et Enseignante Reiki Usui et Shamballa
Formatrice-Animatrice en Permaculture / Permaculture Humaine.
Webmaster - Création et maintenance de sites internet.
Auteure - auto édition (livres en cours de parution).

erika.tombolatogadoum.fr
Centre Permacole Imala
Toile de Vies d'une meute en liberté

Les derniers articles par Imala, La Louve Tisseuse (tout voir)