Phonologie les alphas/Montessori – les consonnes courtes #05

Nous avions fait une petite pause depuis Noël. Mini n’était plus trop motivée, trop excitée par les fêtes, puis son cerveau saturait un peu, il avait besoin de décanter ses nouvelles acquisitions ! Mini était aux anges, car l’objectif qu’elle s’était fixé de savoir lire des petits mots pour Noël a été atteint : elle pouvait lire des mots de une à deux syllabes avec des consonnes longues.

Depuis 2 jours, nous avons repris nos petits moments de découvertes phonologiques avec les alphas et montessori 😀

Mini aime bien, et elle est très heureuse de ses progrès. Elle est marrante, même !

Je me demandais si elle aurait retenu les sons de toutes les consonnes longues vu avant Noël, avec aucun « entretien » durant 15 jours. Alors, hier, nous avons revu les sons des voyelles et des consonnes longues (f, j, l, m, n, r, s, v, z, ch) et elle les avait tous retenu !! Elle les a même bien intégré et les connaissait bien mieux que quand nous avons débuté notre pause. Je n’en suis pas étonnée, je sais bien que le cerveau a besoin de ce temps de « pause » pour justement intégrer solidement des nouveaux apprentissages.

Puis, elle a voulu directement qu’on voit des sons nouveaux, alors on a sorti tous les autres alphas, les alphas rockeurs, de la boîte et je lui ai donné le son de chacun : b, c, d, g, h, k, p, q, t, w, x… Elle répétait le nom et le son de l’alpha.

Puis, nous avons surtout fait un travail sur b et d. Et comme d’habitude, nous avons regardé leur écriture en cursive, façon montessori. Elle a tracé avec le doigt en suivant la lettre rugueuse et en répétant le son. Puis, elle a essayé de les tracer sur l’ardoise et sur son cahier. L’écriture cursive est assez difficile je trouve pour des jeunes enfants qui sont encore maladroits.

Ensuite, elle a voulu stopper : « maman, mon cerveau est fatigué avec tous ces nouveaux sons !! ». Alors, on a tout rangé et elle a sorti la peinture !

Le soir, au lit l’une contre l’autre, une fois le petit frère endormi et avant notre histoire du soir, elle a voulu lire son cahier de lecture des alphas (de la Catalane) et elle a voulu lire directement des mots et non des syllabes et enchaîner sur des mots avec les nouveaux sons vu le matin. Et à mon étonnement, elle a s’est souvenu de tous les sons des consonnes courtes, alors que nous les avions vu qu’une fois, et approfondi que b et d. Elle a donc lu des syllabes V+CC (le plus difficile je trouve dans ce sens) puis des mots avec des CC.

Ses yeux brillaient et envoyaient une nuée d’étincelles de joie. Elle s’est exclamée « ouiiii j’arrive à lire des mots, des vrais mots !!! ouiii je progresse super vite !!! Je vais le dire à mes deux papas !! Je vais descendre pour montrer à Mr Loup et je dirai à papa quand je le verrai ». Elle a pris son cahier, elle est descendu et elle a montré à Mr Loup toutes les fiches lues et lui a lu les mots de la dernière fiche, toute fière et heureuse.

Ensuite, nous avons regarder notre épisode des « Sisters » sur youtube (elle aime bien, ça lui fait penser à elle et sa soeur :P), puis lu notre histoire du soir, et dodo…

Aujourd’hui, nous nous sommes posé en fin de matinée, assez tard. Elle a sorti tous les alphas de la boîte, les a étalé et a associé à chaque alphas l’étiquette écriture cursive que j’ai fabriqué. J’ai sorti mon jeu de carte des alphas avec les écritures cursives, script, capitale, majuscules cursives. Je le lui proposerait si elle veut voir les autres formes d’écriture. J’avoue que je trouverai ça chouette, car peu de livres sont écrits en cursive, et si elle veut en lire, elle risque de galérer pour connaître les lettres. Elle est pour le moment bien plus à l’aise pour lire avec des lettres en alphas bien qu’elle connaisse les cursives. En fait, elle reconnait les cursives isolées, mais a du mal attachées entre elles.

Puis, elle a sorti la série Rose A de dictées muettes et y a joué. C’est sa soeur qui l’a aidée, bébé avait un gros besoin de moi.

Aussi, depuis quelques jours, nous jouons à un jeu de société tous les jours : Triomino, Specifics, Célestia…

Pendant ce temps, Loovado continue son cahier d’écrivain.

[amazon_link asins=’B078XX3SHP,B07CQKS2CS,2916890823,B01LAFO21Q,B001EJU6A0,B016UN9QDC’ template=’CopyOf-ProductGrid’ store=’erikatg-21′ marketplace=’FR’ link_id=’26a99f9a-1652-40e5-8572-e33cc526ebaf’]

6 Commentaires

  1. 🙂
    C’est intéressant de te lire ; de voir tout le travail de réflexion derrière tout ça ( aucune de mes filles ne m’ayant attendue pour apprendre à lire; j’avoue avoir très peu creusé le sujet des différents types de sons etc )
    Tu fais un boulot de préparation / réaction à la demande, comme tu voudras , formidable 🙂

    • Formidable… Je ne sais pas. J’avais énormément creusé pour ma grande au vu de ses difficultés… Ça me sert pour mini qui a priori n’a pas ces difficultés là. Je suis surtout la progression des Alphas où tout est expliqué 😁 et comme Mini accroche avec Montessori je fais un mixte.. Avec les Alphas l’écriture vient plus tard, avec montessori c’est en même temps que la phonologie. Mini veut écrire en même temps que lire. Alors je suis.
      Je prends tes compliments… Ça fait du bien à mon moral un peu en berne

      • Si si , formidable 😀
        Je ne parle pas spécialement de la méthode utilisée ; je parle de l’énorme investissement personnel que ça représente ou a représenté 🙂
        Imagine trois minutes ce qu’aurait été une scolarité, pour ta grande 😱
        Je ne connais pas ce style de difficultés (j’en connais d’autres 😅); alors j’admire ta persévérance et ton implication.
        Oui, je répète FORMIDABLE 😀
        Bisous 😘

        • Merci Isabelle. Je suis touchée. Oui ça n’a pas été facile tous les jours…

          • en fait je réfléchis… mon secret…

            J’ai une tonne de ressources disponibles, des livres, des fiches, des cahiers d’activités numérisés sur mon DD, j’ai des tonnes de jeux, de matériel que je télécharge par ci par là au gré de mes lectures / recherches / échanges avec des nonsco, etc. J’imprime, plastifie et découpe (ou achète svt d’occasion).

            J’ai passé des heures à me renseigner pour essayer de comprendre les difficultés de ma grande comprendre son fonctionnement pour pouvoir l’aider, l’accompagner au mieux, en lien avec elle, en lien avec nos valeurs. J’ai passé des heures à travailler sur les intelligences, le cerveau, les neurosciences, les pédagogies, les handicaps… les outils, ressources, etc.. (merci à moi même de m’être toujours intéressée à ces domaines depuis mon adolescence, d’avoir fait des études de psycho, d’avoir une grande curiosité intellectuelle et les capacités pour etc etc)

            J’ai souvent proposé, jamais au grand jamais imposer, pour tenter de l’aider à se frayer un chemin au travers ses murs et dépasser ses souffrances. Car oui, bien sur qu’elle en souffrait et en souffre encore malgré des airs apparents de « je m’en fous »…

            J’ai du souvent accepter que toutes ses préparations, ses we à imprimer/plastifier/découper, étudier différentes utilisations possibles cohérentes avec son fonctionnement et ses intérêts soient balayées car elle ne voulait pas, ou ne pouvait pas, etc. et continuer à chercher, faire ou acheter, proposer…

            Et petit à petit, elle avance… et elle prend confiance… J’ai souvent pleuré.. oui pleuré, angoissé, souffert devant sa souffrance à elle qui me faisait me sentir si impuissante,… parfois misérable… J’ai souvent culpabilisée, cherché pourquoi ces difficultés… Merci la neuropsy pour son soutient, pour ses ‘compliments’ à l’égard de mon travail, de tout ce travail.

            Tout ce travail, toute cette réflexion, tout ce lâcher-prise aussi, tout le travail sur moi, toutes nos ressources, outils, etc bien servent. Servent pour ma grande encore (parfois que maintenant pour certains outils qui attendaient leur heure (ou pas)), servent pour Mini qui les voit, les veut, les essaye, les adopte ou pas… Ils serviront aussi pour Ptitloup, sûrement… On rigole souvent, car Mini lui montre les alphas, qu’il manipule allègrement, elle lui dit les sons de chacun… il intègre, d’une façon ou d’une autre il grandit avec…

            Alors oui peut-être que tout ça c’est FORMIDABLE, moi, pour moi, je pense juste que c’est mon rôle de maman c’est mon cœur de maman, mes choix de maman d’accompagner mes enfants…

  2. Je sais , oui.
    Mais ça ne fait pas de mal de te rappeler de temps en temps que peu de monde en aurait fait autant 🙂

Un blog sans commentaire, ça ne donne pas envie d’écrire 🙂

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.