Se battre pour l’IEF, pour nos enfants et nos/leurs droits !

Depuis 1998, nous subissons des attaques répétées remettant en cause nos droits. Nous voici encore face à une nouvelle menace.

Le gouvernement à la volonté de faire voter la loi « Pour une école de la confiance », déposée au bureau de l’Assemblée Nationale pour être votée en procédure accélérée (rapporteuses Mme Lang et Mme Charvier).

Quels sont les menaces ?

  • Abaissement de l’instruction obligatoire à 3 ans. Y aurait il des contrôles pédagogiques ? Si oui, que vont-ils contrôler et comment ? (Ces contrôles sont déjà très stressant et irrespectueux de nos enfants et notre liberté d’instruction, lourd à vivre pour nos enfants de 6 à 16 ans).
  • La comparaison des enfants non-scolarisés aux enfants scolarisés, obligation de suivre les programmes scolaires (fin de la liberté d’instruction). Jusque là nous avons une liberté pédagogique relative (elle s’étiole de décrets en décrets, de modifications de loi en modifications de loi, et fonction des inspecteurs sur qui on tombe). Nous n’avons pas obligation de suivre les programmes scolaires de l’EN, nos enfants ne sont pas comparés aux enfants scolarisés, mais à leur niveau de l’année précédente. Il doit y avoir une progression. Nous devons tendre à atteindre le socle commun à 16 ans, fin de l’instruction obligatoire.
  • Une obligation de résultat (et non plus de moyens) alors que l’EN a elle une seule obligation de moyen. Évidemment, il peut y avoir instruction et un enfant qui n’a pas un niveau “attendu” par l’IA. J’instruis mes enfants, et non ma 14 ans n’a pas le niveau “attendu” en français car elle a des difficultés. La scolariser changera quoi ? Assurément, cela la cassera et abaissera d’autant plus son estime d’elle-même, elle sera moins épanouis, elle sera comparé aux autres, elle subira la méchanceté des autres enfants, de certains prof, du système, elle ne sera pas aidée et ne bénéficiera pas d’une instruction personnalisée à 100% pour elle dispensée avec bienveillance, respect et empathie. Pourquoi imposer aux familles une obligation de résultats, quand on voit les piètres résultats de l’EN (et à qui on impose rien pour le coup… ). Si le but, non avoué, n’est pas de remettre en question notre liberté d’instruction, voir l’instruction non étatique, alors quel est le but !?
  • Des contrôles et des signalements abusifs : avec des modalités de contrôles fixés que par les IA. Les familles devront avoir une raison légitime pour refuser le contrôle. Qu’appelle t’on légitime ? Sans cette loi, c’est déjà plus ou moins ainsi dans certaines IA. Mais avec cette loi, nous n’aurons plus qu’à la fermer devant les menaces de signalement, dont certaines IA usent et abusent sans retenue. Depuis 3 ans, je me vois imposer des RDV sans tenir compte de nos dispositions, que je dois modifier pour indisponibilités et ça s’avère parfois très compliqué. Une année, nous devions repousser l’opération urgente de mon conjoint… et j’ai dû justifier son opération (qui se déroulait à 500km de la maison et avec convalescence pendant 2 mois là bas nécessitant ma présence). L’an dernier le contrôle tombait pendant le cours d’équitation de ma deuxième fille (cours annulé pour tous si elle était absente). J’ai dû batailler pour changer le RDV, le cours d’équitation n’étant pas un motif légitime pour l’IA. Faut le dire, l’EN est quand même la seule administration qui à ce jour m’impose des jours et heures de RDV sans tenir compte de mes dispositions, même pôle emploi, l’assistante sociale référente RSA ne le font pas !!

Les familles IEFeuses subissent déjà grandement les abus de l’EN et des inspections académiques. En tant que relai pour LED’A, j’ai reçu moult appels téléphoniques de familles de la France entière, cette année, pour des abus caractérisés des IA, le non respect de la loi et des signalements abusifs, avec des familles et des enfants en stress et traumatisées, mais bien décidées à se battre.

Le comble, des familles (que je connais personnellement) sont sommées d’un deuxième contrôle pour défaut d’instruction, au deuxième contrôle ont exige une re-scolarisation (pour niveau insufisant, le socle commun ne sera jamais atteint à 16 ans etc) et ces mêmes enfants passent le brevet en candidat libre à la même période (genre 1 mois après) et le réussissent, pour certains avec mention ! Une autre maman  : L’enfant se retrouve re-scolarisé et les professeurs sont étonnés par son excellent niveau et demandent dans quelle école était l’enfant avant ?

Un ange passe… n’est-ce pas ? Bien, dans un tel cas de figure, je déscolarise immédiatement et j’attaque l’IA…

Cette loi ne fera qu’empirer notre situation… Où est l’intérêt de l’enfant, quand je vois majoritairement des contrôles :

  • où les IA imposent leurs modalités,
  • ne regardent pas les activités et travaux présentés par les familles,
  • n’écoutent pas et n’entendent pas les explications sur les pédagogies mises en place, le pourquoi et comment par les familles (et d’autant plus quand ces pédagogies ne correspondent pas à celles mises en place par l’EN),
  • où les IA qui ne tiennent pas compte des particularités des enfants,
  • et ne respectent ainsi pas la loi, ni l’enfant !
  • et qui menace de signalement dès lors que les familles imposent la loi et ne se laissent pas bafouée… L’autorité basée sur la peur.. On se croirait dans un autre âge… Bien, non

Faut quand même rappeler que la circulaire demande aux familles de présenter leur pédagogie mise en place, les travaux effectués par l’enfant et explique que des exercices (et non des évaluations) peuvent (et non doivent) être proposées à l’écrit ou l’oral et en rapport avec l’instruction réelle de l’enfant. C’est rarement le cas…

Il est où l’intérêt de l’enfant, le souci de son bien-être, de sa protection, quand l’enfant ressort d’un contrôle apeuré, dénigré, rabaissé, cassé, voir traumatisé… et avec la peur en prime d’une obligation de scolarisation, avec des parents stressés et avec toute cette peur, tout ce stress, tout ce combat qui retentit forcément sur la vie de famille et le déroulement de l’instruction !?

Quand je vois des IA qui ne sont pas du tout formés à la psychologie de l’enfant, au développement de l’enfant, aux différentes pédagogies et qui préconisent des pédagogies à l’encontre des recherches en neurosciences et des études récentes sur les apprentissages : c’est effarant !! Quand, je parle avec des professionnels de la psycho-pédagogie (neuropsychologues, orthophonistes, des formateurs en pédagogies positives etc, ils sont tous outrées des méthodes employées au sein de l’EN qui ne favorisent pas du tout les bonnes conditions d’apprentissage ni l’épanouissement de l’enfant.

Notre exemple : nous faisons du unschooling, nous utilisons principalement la pédagogie Montessori… , que ma fille a des troubles mutlidys avec attestation neuropsy et préconisation de travail. Je l’explique et l’expose depuis 8 ans aux IA, et ressort des contrôles qu’ils ne connaissent pas les pédagogies que nous utilisons, ne les comprennent pas, ni les troubles de notre fille auxquels pour la plus part ils ne savent pas s’adapter ! Seul, le psy scolaire une année était top, une IA spécialisée en troubles de l’apprentissage et l’IA de l’an dernier…

Quand je vois des enfants en situation d’handicap/troubles cognitif qui souffrent à l’école et ne sont pas pris en charge comme il se doit… Je suis en lien avec nombreuses familles d’enfants avec des troubles de l’apprentissage, suivis par des professionnels, avec des PPA ou des PPS de préconisés et l’EN qui est incapable de mettre en place ces plans d’aide pour ces enfants, qui se retrouvent encore plus broyés par ce mammouth, avec des profs dépassés (certains s’en foutent, certains veulent mais ne savent pas comment faire, ils ne sont pas formés, ils n’ont pas les moyens… etc).

Et, nous devrions suivre ces méthodes ci ? SI nous faisons le choix d’instruire nos enfants et les laisser loin du système scolaire, c’est justement pour – entre autres – leur permettre d’évoluer à leur rythme propre, avec des méthodes qui leur soient adaptées et conservé bien vivant leur plaisir et envie d’apprendre, envie innée et naturelle !

Quand je vois tout cela : oui, mille fois oui, je suis heureuse de ne pas scolariser mes enfants. Ma grande, vu ses troubles multidys, serait totalement cassées, en phobie scolaire, quand je vois que seule la pression et la peur des contrôles ont parfois eu un retentissement négatif sur son plaisir d’apprendre et son estime d’elle-même, car je n’ai pas toujours su rester ferme quand à la pression des IA et j’ai fais ressentir cette pression à ma fille.

Les associations LED’A et LAIA appellent à écrire à nos députés, sénateurs, médias pour expliquer notre quotidien de familles IEFeuses, nos inquiétudes et ce que cette loi changera pour nous et nos enfants et se battre !

***

Le projet de loi : http://www.assemblee-nationale.fr/15/projets/pl1481.asp

Le communiqué de LED’A et LAIA : http://www.lesenfantsdabord.org/non-au-projet-de-loi-blanquer/

Site du collect’IEF : https://www.collectief.fr/

Un modèle de lettre sur le blog d’Isa LISE : https://fairelecolealamaison.blogspot.com/2019/01/projet-de-loi-controle-de-linstruction.html

FELICIA propose différents documents dont un document pour recenser les élus rencontrés. Clic ici. 

Imala

Femme, Épouse, SoeurCière, Mère de 3 enfants - Loovado (2005), Minilouve (2012) et Ptitloup (2017) en unschooling depuis toujours.

Je suis une passionnée ! J'aime créer et transmettre afin de rendre aux personnes leur autonomie.

Talitakum, Lève Toi et Marche"

Thérapeute Holistique & énergéticienne
Accompagnatrice en parentalité
Formatrice-Animatrice en Permaculture
Webmaster - Création et maintenance de sites internet.
Auteure - auto édition (livres en cours de parution).

Notre écolieu permacultrel
Les Loups Hurlant - Notre Vie Unschooling
Mon site coaching & développement personnel
Imala

Les derniers articles par Imala (tout voir)

A propos Imala

Femme, Épouse, SoeurCière, Mère de 3 enfants - Loovado (2005), Minilouve (2012) et Ptitloup (2017) en unschooling depuis toujours. Je suis une passionnée ! J'aime créer et transmettre afin de rendre aux personnes leur autonomie. Talitakum, Lève Toi et Marche" Thérapeute Holistique & énergéticienne Accompagnatrice en parentalité Formatrice-Animatrice en Permaculture Webmaster - Création et maintenance de sites internet. Auteure - auto édition (livres en cours de parution). Notre écolieu permacultrel Les Loups Hurlant - Notre Vie Unschooling Mon site coaching & développement personnel

5 Commentaires

  1. Merci pour cet article hautement intéressant et surtout qui me permet de lire tout d’un coup!!
    Merci de votre investissement pour nous, nos enfants et nos droits!!

  2. Merci pour cet article, je suis entièrement d’accord!

  3. Merci pour ce partage. Oui c’est triste de devoir se battre sans cesse pour que l’on respecte nos droits..

Un blog sans commentaire, c’est comme un stylo sans encre : ça ne donne pas envie d’écrire 🙂

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.