Troubles dys – Vidéos

Troubles dys – Vidéos

Ca prend les tripes, surtout quand on a des enfants dys…

Pour avoir de nombreuses amies avec des enfants dys scolarisés, je sais que trop bien la souffrance de leurs enfants, des parents et des batailles pour que les aménagements soient mis en place, leur handicap reconnus et respectés.

Je vois déjà la difficulté avec certain inspecteur académique lors des contrôles pédagogiques… notammnent la dernière à qui nous avons eu affaire…

Même au niveau familial, c’est parfois compliqué. Quand l’autre parent, les grands-parents, les tontons et tatas, les cousins/cousines etc… ne comprennent pas (ou ne veulent pas comprendre), se moquent, dénigrent, humilient, traitent de fainéant, d’idiot, de faire exprès pour emmerder le monde etc… et quand, toi, parent, tu te fais accusé de pas instruire ton enfant….

Souvent, ma fille ainée a pleuré face à ses troubles.
Ma 10 ans en pleure aussi souvent, le soir, quand on se câline avant de dormir ou après s’être faite ‘engueulée’ de ne pas réussir un exo, une compétence etc. Et souvent, je pleure avec elle, car moi je sais qu’elle ne fait pas exprès, je connais tous ses efforts, je vois ses progrès et je sais la brisure en elle et la souffrance qu’elle ressent, subit… J’aimerai tellement la protéger de l’ignorance et la méchanceté extérieure. Qu’elle voit et soit certaine de ses inombrables richesses. Mais les mots qui cassent des autres sont tellement plus impactants, plus forts, destructeurs dans son estime d’elle-même et son intégrité affective et psychologique.

Parfois, je cède à la pression. Je m’agace aussi contre mon enfant, je vais dans le sens des adultes autour et je deviens aussi l’énnemi de mon enfant. Pour moi, parent, c’est difficile de gérer cette pression, les préjugés et stéréotypes des autres, sur moi, sur mon enfant, sur la négligence dont ils me taxent. Et alors, je cède. Et j’en ai honte, profondément honte. Parce que moi, je sais, je sais ce que vis mon enfant au plus profond de lui, de son coeur et que son seul rempart, sa seule protection, c’est moi, sa maman.

Est ce que cela vous viendrait à l’esprit d’engueuler et de traiter de fainéant, un enfant en fauteuil roulant, lui argant devoir marcher à tout prix ? Pourquoi le faites vous aux ‘handicapés’ neuro-cognitifs ?

et sur la souffrance…


En savoir plus sur Meute en Liberté

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En savoir plus sur Meute en Liberté

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading