2023/2024 – Elena

2023/2024 – Elena

Âge

11 ans (10/2012)

Son profil neuro-atyique

Rappe, Elena est :

  • dyslexique avec dysorthographie et dyscalculie avec troubles asssociés : troubles de la mémoire de travail, des fonctions exécutives et de l’attention
  • troubles de l’attention visuelle et auditive
  • troubles logico-mathématique (troubles du raisonnement et du lien cause à effet)
  • troubles des habiletés sociales
  • suspicion TSA en attente de diag (novembre 2024)

Publications sur les troubles DYS : Les troubles dys

Démarche pédagogique

>> Merci de lire la présentation ici : Notre démarche pédagogique

  • nous ne suivons pas le calendrier scolaire.
  • nous n’avons pas d’emploi du temps organisant des apprentissages ‘scolaires’
  • nous ne suivons pas le programme scolaire
  • nous ne suivons pas les rythmes, progression et méthodes de l’éducation nationale
  • Nous ne suivons pas le programme éducation national, ni ses méthodes : Je suis les rythmes et besoins d’Elena, en m’adaptant à son profil multi-dys (troubles du langages écrits, dyscalculie), TDAH et suspiçion TSA.
  • Je tends à suivre les notions du cycle 3, sans en faire une obligation.
    Il nous a été reproché le “retard” d’Elena en français et mathématique : Je rappelle qu’Elena est multi-dys avec les troubles associés de mémoire de travail, d’attention et des fonctions exécutives. Il est compréhensible et naturel qu’elle accuse un “retard”. Cependant, les domaines que nous abordons avec elle sont bien ceux prévus dans son cycle.
  • Selon la loi sur l’instruction en famille, nous avons une liberté pédagogique, tant en terme de méthode que de rythme de progression. Aussi, l’instruction s’adapte aux particularités propres à l’enfant. Nous devons tendre à ce que l’enfant maîtrise le socle commun à 16 ans, les attendus de fin de cycle ne sont qu’un repère. Aussi, je rappelle que nous avons une obligation de moyens et non de résultats.
  • Nous n’abordons pas en travail “formel” l’étude de la langue et les mathématiques les mêmes jours, compte tenu des difficultés d’Elena. Le travail formel de ces domaines sont très énergivores cognitivement pour Elena, qui sature rapidement, avance lentement, se retrouve en échec (et donc perd confiance en elle, et se braque. Dans ce cas, elle n’apprend plus rien !)

2022/2023

  • introduction d’apprentissages formels/de type scolaire en mathématiques et français : tous les lundi, mardi, jeudi et vendredi, entre 1h et 3 heures par jours (soit le matin, soit en début d’après-midi, soit en fractionné), selon sa disponibilité interne et sa motivation.
  • Apprentissages informels et auto-gérés par Elena pour les autres domaines.
  • les mercredis : activités sportives et culturelles : Elena a équitation les après-midi (et son petit frère Léon avait équitation les matins).

2023/2024

Comme préconisé lors du contrôle de l’an dernier, et pour habituer notre enfant aux attendus de type scolaire / formel, nous avons mis en place les préconisations exigées. Cependant, après quelques mois, force est de constater que cette démarche ne permet pas la progression d’Elena, la bloque et la dégoûte des apprentissages.

Il est essentiel qu’Elena garde le plaisir d’apprendre, sa curiosité naturelle et qu’elle ne soit pas mise en échec afin de garder confiance et estime d’elle-même. Une ambiance délétère, un programme, des méthodes, des rythmes imposés et non adaptés à son profil ne font que renforcer ses difficultés.

Nous sommes revenus à notre démarche pédagogique initiale, adaptée à ses besoins et lui permettant une progression.

Les temps d’apprentissages

Elena est un week-end sur deux chez son papa (du vendredi au lundi soir), et une semaine à chaque ‘petites’ vacances et 15 jours/mois aux grandes vacances. Nous nous calons sur les vacance scolaires par facilité d’organisation et afin de nous adapter aux moments où le fils de mon compagnon, scolarisé, est avec nous.

En « pédagogie active» (ou apprentissages informels et auto-gérés) : les temps d’apprentissages sont omniprésents. dès le réveil jusqu’au coucher.

Ces temps d’apprentissages sont auto-gérés Elena : elle en est le moteur.

Nous la laissons aller librement vers telle ou telle activité au cours de la journée. Nous lui offrons un environnement favorable à la découverte, l’expérimentation, l’exploration, le raisonnement, le discernement, la motivation, l’enthousiasme et la joie, afin d’entrer dans un processus d’apprentissage naturel. Nous suggérons des activités, des ateliers, en lui laissant le libre choix de les refuser et de proposer autre chose. Nous l’accompagnons dans ces activités, si elle le demande ou en a besoin.

Les lundi, mardi, jeudi et vendredi :

  • Nos petits rituels français / nos petits rituels calculs (environ 1h). Elle choit le moment de la journée, mais elle sait qu’ils doivent être effectués. En général, après le petit déjeuner ou en début de soirée avant le repas.
  • ateliers Montessori français ou maths (au minimum 1 de chaque par semaine). C’est le point compliqué pour Elena. (entre 1 à 3 heures, en fractionné, si motivée, enthousiaste et « esprit positif »).
  • ateliers / activités informelles et auto-gérées (parfois suggérés avec des choix multiples selon ses centres d’intérêts) – temps indéterminé et sans limitation. Elena peut rester sur une activité quelques minutes, la cesser totalement ou y revenir quelques jours plus tard ou la faire perdurer sur plusieurs jours, selon ses souhaits.
  • carnet de voyage : sur 1 mois (ou plus). Elle fait un carnet (support informatique, avec dictée de reconnaissance vocale et lecteur immersif) sur nos voyages, sorties culturelles et balades ou sur une destination en voyage virtuel, choisie par elle.
  • carnet de poésie : Elena recopie une poésie choisit par elle, dans son carnet de poésie. Elle en fait 1 à 2 par semaines (selon la taille de la poésie). Elle écrit en manuscrit, afin de développer le geste d’écriture. Recopier un texte permet de développer le “bien écrire”. (inspiration pédagogie Charlotte Masson). Elle illuste la poésie (dessin, peinture, collage etc).

Les ateliers Montessori se font en général le matin, mais si Elena n’est pas motivée et disponible cognitivement ou si elle est plongée dans une autre activité, ils se font en début d’après-midi.

Mercredi :

  • équitation : équitation et rencontres avec ses copines. Elle a cours de 15h à 17h, mais est au centre équestre de 13h à 18h, avec ses copines, afin d’aider et participer à la vie du club.

Jeudis :

  • équitation : équitation de 10h à 12h00 au club avec un cours adultes.

Samedi et dimanche :

  • ateliers informels / sports / sorties / rencontres avec les ami(e)s scolarisés.…
  • parfois des ateliers Montessori français ou maths quand Elena est chez sa mère.

Synthèse 2023/2024

Français :

  • Tous les jours :
    Nous continuons l’accompagnement de ses troubles dys, afin de débloquer la lecture en autonomie.
    • fluence
    • lecture de livres choisit par Elena : quelques lignes ou pages, selon sa concentration.
  • Bloc “français” :
    Etude de la langue – orthographe, grammaire, conjugaison :
    Nous abordons ces domaines à petites doses, sinon Elena se braque et perd confiance en elle, ces domaines étant compliqués et indigestes pour elle.
    • En formel (sur une semaine consécutive) : cahiers d’exercices Montessori, Retz ou Librairie des écoles cycle 2 et 3 et coffret “grammaire active” et Montessori (pédagogie manipulatoire).
    • En informel : selon les préconisations de la neuropsy qui a suivi mon ainée durant plusieurs années : lors d’activités de lecture et production écrite, avec explication orale ou schématique.
  • La production écrite – soit lors de l’étude de la langue, soit lors des activités d’autres domaines / apprentissages transversaux – se fait principalement par informatique (traitement de texte, logiciel de création de cartes mentales, logiciel de dictée vocale (Logiciel DysVocal)… ) ou Elena dicte et sa maman écrit.

Maths :

  • Au quotidien :
    • Rituels de calculs (additions, soustractions, fractions) (petits exercices d’entretien des notions apprises).
  • Bloc mathématiques :
    • Nous continuons d’aborder les mathématiques principalement par de la manipulation (Montessori), afin d’aider Elena à entrer peu à peu dans l’abstraction et de comprendre les raisonnements mathématiques.
    • Quand une notion est comprise et intégrée, nous abordons une nouvelle, en suivant principalement la progression Montessori.
    • Notre trame correspond au cycle 3 en s’appuyant sur les supports : schoolmouv.fr, cahier et progression de la pédagogie Montessori,

SVT – Physique, chimie et technologie – Histoire – Géographie – EMC :

  • Cette année, nous avons pour objectifs de garder des traces des apprentissages, sous forme de cartes mentales, lapbook etc, qu’Elena fait sur PC avec des logiciels (Mindomo, suite LibreOffice, PictureIt, Canva etc) . Seulement, cela lui prend énormément de temps, du fait de sa lenteur et ses difficultés de troubles du langage écrit.
  • Nous piochons dans le programme CM2 6ème et 5eme sur Schoolmouv.fr et dans divers supports scolaires (Dossiers Hachette et autres manuels – Cf Nos ressources) en laissant Elena choisir le sujet du moment, selon ses centres d’intérêts.
  • Sorties, documentaires, discussions, expérimentations.

Arts et sports :

  • Elena continue l’équitation en Club depuis 6 ans
  • Elle pratique de nombreuses activités sportives au quotidien
  • et avec son papa (escalade, bateau, sports nautiques etc)
  • Elle dessine, peint, crée des œuvres en arts plastiques…

En savoir plus sur Meute en Liberté

Subscribe to get the latest posts sent to your email.