Soustraction

Nous abordons la soustraction, d’une manière « formelle ».
Les soustractions, elle en fait tous les jours, sans s’en apercevoir, sans y poser le mot.

Phrases mathématiques.

  • Avec appuis sur image, elle devait faire une histoire mathématiques pour la soustraction (6 canards dans la marre. 2 en sortent il reste 4 canards).
  • Puis plein de manipulation avec des soustractions.
  • Puis de la manipulation mélangeant additions et soustractions.

  • Elle a bien compris les soustractions.
  • Elle a fait, seule, le lien entre les soustractions et les additions (8-3=5 et 5+3=8 avant elle ne voyait pas la logique).
  • Elle a aussi fait un lien avec la notion paire/impaire qu’on a vu rapidement il y a plusieurs semaines. Ça m’a vraiment étonné

Le tout dans la bonne humeur, les rires… et elle a été hyper rapide, alors que d’habitude elle est hyper lente.

On avait mis les maths en pause quelques temps. En fait on fait un peu par bloc. Genre 1 mois maths. 1 mois français (avec quasi tous les jours quelques lignes à lire).

C’est là qu’on voit bien que faire une pause est nécessaire cognitivement et que durant ce temps le cerveau intègre. (Je le vois au violon quand j’ai une difficulté technique. Je stoppe et un mois après ça passe tout seul).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.